Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Texte Libre

Musique ....

Archives

Texte libre

Articles Récents

Petits loups....

Texte Libre

6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 00:32

En me baladant ces derniers temps dans mon quartier, je remarque de plus en plus de personnes qui dorment dehors.

Rien que sur une portion du Faubourg, presque une dizaine.  et de plus en plus de personnes qui font la manche.

Je suis toujours terriblement mal à l'aise dans ces cas là, comme si j'étais très coupable de ce que j'ai et que eux n'ont pas. Enfin, pas toujours il faut être honnête. Si les personnes sont aggressives, je ne suis pas touchée, même si pourtant je peux comprendre.

Mais la plupart du temps, je me sens vraiment inutile et mal. J'ai toujours eu du mal à supporter la tristesse ou la misère des autres. Tant que c'est moi qui ai des difficultés, ça m'énerve mais je gère. Si c'est les autres, moins. Et si jamais ce sont des personnes un peu âgées ou qui me feraient penser genre à mes parents, alors là, je gère plus du tout!

Je me souviens avoir passé des jours à pleurer après avoir vu les Misérables joué par Lino.... et pourtant je me suis répétée 10 000 fois que ce n'était qu'un film ;-)... mais son ingrate de fille là qui l'abandonne!! grrrrrrrrr :-))))

Bref...au quotidien,  je donne de l'argent dès que je peux. Mais le décalage entre moi qui me balade, fait du shopping, ou rentre tranquillement chez moi, et ces personnes qui dorment dehors ou n'ont plus rien me dérangent profondément. Parfois même juste croiser une personne âgée qui a l'air de compter vraiment ses sous au supermarché me fend le coeur.

Et pourtant je sais bien que ça ne les aiderait pas que je reste dormir dehors également par solidarité et que je ne peux pas non plus donner à chaque personne que je croise. 

Alors quoi? Je sais que j'ai génétiquement une forte tendance à la culpabilisation et la culpabilité ne rend pas forcément efficace et utile.

 Je sais aussi qu'autant certaines personnes auraient bien besoin de se sentir un peu "mal" pour se sentir concernées, autant je crois qu'à ce niveau là j'ai tellement de marge que je ne risque rien à essayer de me déculpabiliser un peu, histoire de pouvoir, au contraire, être utile!


Aider ceux qui en ont besoin, s'impliquer, ça devrait être naturel. On devrait facilement trouver quoi faire pour.

De par mon boulot, je pourrais me dire, que je m'implique pas mal. pour certaines personnes Et pourtant ça ne me satisfait pas du tout. J'en ai dailleurs franchement marre de ce travail .Toute la difficulté est là. Aider les autres oui, mais en allant dans le sens qui nous fait du bien aussi. L'équilibre à trouver ne me parait pas si simple.

Oui alors je sais, ça peut paraitre cocasse ce petit article entres 2 sur des paires de bottes ou le choix du canapé!

Enfin, en fait, je dirais que c'est tout mon problème justement. J'ai toujours le sentiment de ne pas faire suffisamment pour les autres. Et pourtant, comme je le disais, je vois bien dans mon boulot que si on fait entre guillemets" seulement" pour les autres, sans faire quelque chose qui nous mêmes nous satisfait, ce n'est pas bon du tout non plus...

Alors, vous, vous faites quoi? La culpabilité (ou pas) face à ceux qui ont moins, vous gérez comment? Vous vous impliquez? ou, quoi, comment? 

Allez, allez, question existentielle du soir.... :-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Poppy
commenter cet article

commentaires

Choupa 06/11/2011 01:13



Vaste question.... je crois que je répondrais un peu comme toi. Je ne travaille pas comme toi dans le service aux autres. Alors moi je donne quand je peux. C'est un peu tout, mais c vrai qu'il y
a tellement à faire qu'on ne sais pas par où commencer et à notre petit niveau, je pense on ne peut pas faire beaucoup plius que donner si on peut...



Poppy 06/11/2011 11:36



Bon ben oui, c vrai c'était la queston déprime de la soirée là